Welcome on our website!

Latest news:


New acoustic shows from 5 to 9 p.m!

Starting today, we offer you a different show everyday! Along with our bests musicians you arleady know, we added some new ones to entertain you while you spend your afternoons with us!

- PHILIPPE BERGHELLA, thursdays august 7th and 21st

- PASTEL, friday august 8th and wednesday august 20th

- MARC FECTEAU, saturday august 9th, tuesday august 12th, monday august 18th...Lire plus...


Huge JAM PARTY for KIM RUSK's birthday!

CKOI radio star Kim Rusk celebrated one hell of a party saturday march 1st at Jojo’s! Many reknown showbiz personalities where there! Artists: Steve Hill, JS Chouinard, Jonas, Fred Lebel, Lulu Hughes, Sébastien Plante, Stéphane Beaudin, Olivier Goulet, Daniel Thouin, Shane Murphy, Mathieu Rancourt, Carl Dutremble, JF Langevin, Stéphane Jetté,...Lire plus...


Older Entries »

bar_fb

★ SON DU JOUR ★
Bobby Bazini (QUEBEC) soul
... See MoreSee Less

21 hours ago

View on Facebook

★ NOSTALGIE ★
Joseph Vernon Turner dit BIG JOE TURNER (1m88 et 110 kg) est un chanteur de blues, de jazz et de rhythm and blues américain né à Kansas City, Missouri, le 18 mai 1911 mort à Los Angeles, Californie, le 24 novembre 1985. Il est l'un des précurseurs du Rock'n'Roll. Il commence à chanter le blues dès les années 1920 avant de devenir un des pionniers du rock'n'roll dans les années 1950. Sa carrière continue jusqu'en 1980. Turner commence à chanter à l'église. Son père meurt quand il a 4 ans et il commence à chanter dans les rues pour gagner de l'argent. Il quitte l'école à l'âge de 14 ans pour travailler dans les boîtes de Kansas City. Il finit par devenir chanteur, accompagné par le pianiste de boogie-woogie Pete Johnson. En 1936 ils s'établissent à New York, mais, malgré une performance avec Benny Goodman, y connaissent peu de succès et retournent à Kansas City. En 1938 ils participent au fameux concert «From Spirituals to Swing » au Carnegie Hall à New York et, peu après, enregistrent un succès : «Roll 'Em Pete».En 1939, ils commencent à travailler au Café Society, une fameuse boîte new-yorkaise, avec Albert Ammons et Meade Lux Lewis, célèbres interprètes du boogie. Ils y travaillent aussi avec Billie Holiday et l'orchestre de Frank Newton. D'autres disques importants de cette période sont «Cherry Red», «I Want a Little Girl», «Piney Brown Blues» et «Wee Baby Blues». Puis leurs goûts commencent à diverger, et Joe enregistre ses premiers disques en solo («Joe Turner's Blues»). Il enregistre aussi «Wee Baby Blues» avec l'orchestre d'Art Tatum.En 1941 Turner s'installe à Los Angeles, où il participe à la revue «Jump for Joy» de Duke Ellington. En 1945, lui et Pete Johnson ouvrent un bar à Los Angeles, The Blue Moon Club. Il enregistre chez Atlantic plusieurs succès, dont «Chains of Love», «Sweet Sixteen», et peut-être son plus célèbre disque «Shake, Rattle, and Roll», écrit pour lui par Jesse Stone. Une reprise de cette chanson par Bill Haley and His Comets vend plus d'exemplaires dans le marché «teenage», pour lequel on change les paroles racées de la version de Turner. Ce dernier acquiert de la popularité parmi les musiciens, et il exerce bien de l'influence sur la musique populaire de ce temps-là. Pendant les années 1970 il retourne au jazz. Jusqu'à sa mort il continue à chanter non seulement dans les boîtes, mais aussi aux festivals de jazz et de blues. En 1978 il a publié un album avec le jeune pianiste de boogie-woogie Axel Zwingenberger, album pour lequel ils reçoivent le "Grammy allemand" (Deutscher Schallplattenpreis). Il est fait membre du Blues Hall of Fame en 1983 et du Rock and Roll Hall of Fame en 1987.Il est mort à 74 ans des suites d'une défaillance rénale.
... See MoreSee Less

21 hours ago

View on Facebook
Go to Top